L'équilibre d'une vie n'est qu'un leurre qui ne résiste jamais au temps qui passe. Chaque jour, souvent imperceptiblement, le déséquilibre s'installe, nous obligeant à tenter le rééquilibrage que la bienséance nous pousse à considérer comme indispensable... Et pourtant, le pas qui nous permet d'avancer est bien l'art du déséquilibre permanent ; alors, pourquoi lutter pour maintenir l'équilibre ?

IMG_2533

Tout cela est aussi imprévisible que la pluie que l'on entend arriver soudain par le lointain. Sa rumeur, son grondement, augmente au fur et à mesure que le vent la pousse à frapper sur les toits de tôle, tambours improvisés. Parfois la tempête s'installe chez vous, envahissant d'un seul coup tout l'espace sonore à un point tel que l'on ne s'entend même plus penser. Durera-t-elle quelques secondes, quelques minutes ou bien une heure ? Aucun indice ne permet de le deviner. Les vents sont capricieux et notre volonté de savoir à l'avance où et quand ils souffleront est pathétique. Comme peut être pathétique notre recherche, notre besoin d'équilibre dans nos vies. Il est en effet difficile de dissocier équilibre et immobilisme, équilibre et dessèchement, équilibre et couardise. D'ailleurs, quand la question se pose, c'est que l'équilibre n'est déjà plus là...

Va pour oser le déséquilibre !