Nous entamons la quatrième semaine avec école le matin seulement...

A l'école, c'est toujours tendu...

J'ai rencontré la psychologue scolaire vendredi matin. Elle me semble désolée mais un peu impuissante... Je pense qu'elle a bien compris notre point de vue. Elle m'a confirmé que l'inspecteur aurait dit que "les Moyens, c'est l'école toute la journée... ou pas du tout. Et que le repos est de 30 mn obligatoire." D'après d'autres sources, c'est même 30 mn obligatoire, ni moins, ni plus !!! Nous nageons donc là en pleine souplesse, en plein respect de ce que sont les enfants de maternelle :-/...)

Elle voulait que nous rencontrions ensemble les maîtresses cet après-midi, mais ne proposait pas de pistes de négociation... Du coup, je lui ai plutôt suggéré de voir mon fils cet après-midi pour qu'elle creuse avec lui cette horreur que lui inspire le dortoir...

Moi, j'ai creusé ce we... Et je commence à comprendre que ce n'est pas que le dortoir qui le chagrine, mais bien le fait de ne plus être avec les grands l'après-midi... Au fond, il a même fini par me dire qu'il voudrait être avec les grands tout le temps maintenant... Je vais le dire à la psy avant qu'elle le voit... A voir si les maîtresses seront prêtes à accepter d'entendre qu'elles se sont peut-être plantées de diagnostic en le remettant avec les moyens à temps plein et que, en fait, si elles avaient fait l'inverse, cela se serait mieux passé... En même temps, c'est vrai qu'à la rentrée de septembre, c'est lui qui avait refusé... Aux yeux de la maîtresse, c'est sans doute inacceptable !?!

Ce ci dit, il est arrivé exactement la même histoire avec mon fil aîné : en CP dans une classe de CP/CE1, sa maîtresse avait voulu le mettre avec les CE1 dès le début de l'année : il avait catégoriquement refusé... Nous avions convenu de faire comme il voulait, mais que dès qu'il y aurait un problème, nous nous contacterions pour réévaluer la situation... Cela s'était produit vers la Toussaint là aussi ! Et en fait, je n'ai même pas eu à aller la voir : un beau jour, alors que j'allais prendre rdv (mon fils avait "mal au ventre" tout les matins...), il est rentré avec la banane sur le visage ! Elle venait de le mettre dans le groupe des CE1... Nous en avons parlé quelques jours plus tard, juste le temps de la remercier ;-)... Et ensuite, tout a roulé......

Donc je sais que c'est "possible"... Reste à voir si c'est possible pour elle, elles...

Tout cela est bien beau.... Mais ! Je ne peux pas m'empêcher de maintenant me demander si une descolarisation ne serait pas plus positive ???

Bah... De toute façon, rien n'est encore joué... Donc... Let's see...

EDIT 16h :

C'est fait : message transmis... Réponse le 10 décembre...

La psy était d'accord avec moi que cela était une option possible, mais s'inquiétait que mon fils puisse croire que c'est lui qui décide !!! Je n'ai pas eu le tac-au-tac de lui répondre que je ne vois pas bien ce qui pourrait lui faire croire ça étant donné la situation présente !??!... Non, lui, il a dit ce qu'il aimerait. Je, nous (ses parents) réfléchissons et pensons que, oui, l'idée n'est pas stupide. Nous en parlons à l'école. Et l'école décide... Ni plus, ni moins...

Je crois bien qu'il a tout-à-fait compris qu'il ne décidait pas lui, tout seul !!! Nan mais je te jure, c'est dingue comme les adultes sont dans l'éternelle crainte de perdre le contrôle de tout ce qui concerne les enfants !!! J'hallucine de plus en plus de me rendre compte à quel point c'est grave ce truc !!!?! Comme si, approuver ce que propose un gamin, c'était s'effacer, ne plus exister à côté de lui en tant qu'adulte responsable !?! Bon, j'arrête de m'énerver... Promis ;-) !