Ce matin, je me dis que nous nous acharnons stupidement :-(((...

C'était la rentrée... Nous n'avons pour ainsi dire pas parlé de l'école pendant toutes les vacances... Hier, je lui ai dit qu'il faudrait écrire ce qu'il a fait pendant les vacances dans son cahier et il a négocié pour qu'on le fasse seulement ce matin... A 8h, donc, j'arrive à le mobiliser pour écrire quelques lignes... sans problème... 8h15, je lui dis de mettre ses chaussures, et là, paf ! Tout pale, il me dit : "J'ai très mal au ventre..... Je vais rester à la maison..... J'irai à l'école demain......."....... Ca a duré jusqu'à l'école....... Finalement, il décide d'aller faire pipi, et là, en se rhabillant, il me dit en pleurant "Tu sais, j'ai tellement mal que je crois que je vais mourrir.... C'est comme si j'avais un couteau dans mon coeur....."

Je l'ai quand même laissé là-bas...

Je me sens inutilement cruelle....... Je me sens nulle et moche.......

J'ai toujours l'espoir que "ça ira mieux demain !".... Mais forcément que cela ira "mieux" : un enfant n'a pas d'autre choix que de se résigner !!!!.... Donc, forcément, il manifestera chaque jour un peu moins son opposition, son malaise...... Jusqu'à ce que ce soit de nouveau insoutenable pour lui... Mais est-ce mon but ? NON !!!! Le but de son père ?..... Il faut que j'éclaircisse ce point.......